top of page
  • Photo du rédacteurCharles Brousseau

Jardinage Forestier 01

Les grandes lignes.



Pendant la saison de croissance, on identifie les arbres dont les cimes se touchent.

L'arbre d'avenir comporte moins de défauts (branche basse, fissures d'écorce, etc.)

Celui qui sera coupé est identifié avec un trait de peinture.




Pendant l'automne et l'hiver, après que les oiseaux nicheurs aient quitté les cimes, on pourra procéder à la récolte.


Il n'est pas souhaitable de prendre des décisions une fois la scie d'abattage en main, on se résume à cueillir les arbres qui ont été marqués à tête reposée.



Le sol gelé permet de repartir facilement avec les sections débitées entre les noeud, qui pourront être sculptées à l'atelier.




On corde les têtes au pied des arbres d'avenir. La faune mangera les bourgeons et s'y abritera, déposant de l'engrais à cet endroit.


Plus proche des bâtiments, les branches sont cordées en tas pour être broyées.




Dès la saison de croissance suivante, on pourra voir l'arbre détouré s'épanouir dans l'espace laissé par la cueillette.






3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page