top of page
  • Photo du rédacteurCharles Brousseau

Jardinage Forestier 02 - BRF et Fougères


Un résumé des étapes menant à une plantation pérenne de Matteuccia struthiopteris dans un sol forestier 'instantané' grâce au Bois Raméal Fragmenté (BRF).



D'abord, tailler et 'corder' les branches en tas enlignés. Les branches doivent pouvoir entrer facilement dans le cornet de la déchiqueteuse. Celle-ci gaspille de l'essence si on commence à classer nos branches pendant qu'elle roule...



Lors du déchiquetage, bien aiguiser les couteaux, ajuster l'enclume, et porter des coquilles de protection et des gants pour atténuer les vibrations. Il vaut mieux rejeter des branches qui ne rentrent pas plutôt que de s'acharner. Trop petites, trop fibreuses, ou 'Y' trop évasé, rejet!





On choisit des espaces incultes de plates-bandes, entre deux arbres, en bordure, et on fait des buttes assez substantielles. Laisser agir environ un an. Le BRF va créér initialement une faim d'azote, si possible ajouter un peu d'engrais (fumier de poules en granules, par exemple).


Dès que les champignons vont coloniser le BRF, les déjections de la microfaune qui se nourrit du mycélium vont rétablir l'équilibre.




Ces fougères se propagent par leurs spores, mais beaucoup par stolons. Ces rhizomes souterrains les connectent entre elles, et on peut prélever les rejetons dont les frondes ne sont pas encore déroulées, en périphérie des gros plants.


Toute cette opération est préférable à réaliser par une journée pluvieuse.



À l'aide d'une pelle à bout carré, on découpe le pourtour des plants, et on glisse les mains dessous pour les soulever, ce qui permettra de tirer certains stolons qui pourront être relocalisés avec la motte du plant principal.




Le monticule qu'on aura créé l'année précédente est fin prêt à recevoir un transplant, aucune plante adventice ne l'ayant colonisé.




Ce substrat est très facile à creuser et comporte une excellente structure.


Le BRF retient environ 7x son poids en eau, donc il sert à réguler entre les périodes sèches et pluvieuses, tout en gardant le sol frais.




On place le plant de manière à ce qu'il soit 'confortable', avec les stolons déployés.


Il ne reste plus qu'à espérer qu'il survive son premier été à sa nouvelle place et qu'il prospère par la suite, produisant de nouveaux plants à transplanter!



















0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page